Cet article est également disponible en : Anglais, Espagnol

Le programme Young Peacemakers (Jeunes Faiseurs de Paix) de l’AISP, en partenariat avec les professeurs et directeurs des établissements scolaires, vise principalement les jeunes primaires et collégiens intéressés par l’ONU ou tout simplement ayant le désir de faire le bien autour d’eux à travers des actes de citoyenneté et de paix. Il dure 1 an et il est renouvelable sur 3 ans, le jeune faiseur de paix pourra passer au statut supérieur s’il le souhaite l’année suivante, et chapperonera les nouvelles recrues.

 

UN Photo / Jean-Marc Ferré

 

Pour devenir jeune faiseur de paix, il faut d’abord passer par une période d’essai de trois mois durant laquelle les jeunes faiseurs de paix doivent prouver leur implication et motivation en réalisant des actes pacifiques au sein de leurs classes. A l’issue de ces trois mois, les jeunes faiseurs de paix se voient remettre un béret bleu accompagné de l’insigne des Nations Unies, d’une carte d’adhérent au programme ainsi que d’une cravate bleue et d’un passeport Jeune Faiseur de Paix. C’est dans ce passeport qu’ils devront inscrire leurs actions de paix menées tout au long de l’année. Ils devront réaliser au moins 4 actions de citoyenneté et de paix au cours de leur année scolaire, tout en montrant un comportement pacifique et de médiation au sein de leur école. L’AISP validera les nouvelles recrues choisies au préalable par les enseignants en début d’année et les récompensera à la fin de l’année avec un diplôme et une nouvelle insigne.

Ce programme a déjà débuté en Russie et en Ukraine. Les jeunes faiseurs de paix Russes et Ukrainiens seront invités le 31 mai 2018 à l’ONU à l’occasion de la journée internationale des Casques Bleus. Ils permettront ainsi de présenter le programme aux Nations Unies, afin de l’étendre à notre pays et à d’autres à l’avenir.

 

L’équipement du jeune faiseur de paix (version ukrainienne) :

Le béret du jeune faiseur de paix
La carte de membre
La cravate
Le diplôme que le jeune faiseur de paix reçoit à la fin de l’année
Le passeport