Cet article est également disponible en : Anglais, Espagnol

Qui sommes-nous ?

L’AISP, de droit français, a été créée le 19 novembre 1988. Depuis 1995, cette association est dotée d’un statut consultatif général auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies, avec la résolution 12-96 (XLIV) du 3 juillet 1995, dans le cadre des résolutions du Conseil de Sécurité.

Nos missions :

  • prolonger, sur le plan humanitaire et diplomatique les actions des Casques Bleus entreprises sur le terrain.
  • aider les anciens Casques Bleus dans leur reconversion, à la reconnaissance de leurs droits et favoriser la mémoire des actions qui ont impliqué plus d’un million et demi d’anciens combattants.

Quelques dates :

Depuis 1994, elle participe aux campagnes contre les mines anti-personnelles et l’élimination des armes de petits calibres et elle siège au sein des commissions intersessionnelles de la conférence d’Ottawa et de la commission du désarmement.

Le 1er juillet 1995, l’association s’est vue reconnaître le statut consultatif (catégorie I) auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC) – Résolution 12-96 (XLIV), du 3 juillet 1995.

En 2002, elle a obtenu le vote de la journée internationale des Casques Bleus par l’Assemblée générale des Nations Unies (qui est célébrée dans bon nombre de pays depuis 2003).

Depuis 2006, l’AISP développe de nombreuses actions humanitaires de développement et d’urgence, sans négliger sa vocation première d’expertise et d’information.

L’AISP développe :

  • des programmes de déminage
  • un programme sur la formation de garde d’espaces naturels protégés
  • une académie internationale de la paix dédiée à la résolution des conflits et la formation de futurs diplomates
  • un programme sports et santé pour la promotion de la paix
  • un programme en direction des jeunes (international young peacemaker program)
  • un programme ASSEO (Accueil, Soutien, Solidarité, Ecoute et Orientation) en rapport avec le stress post-traumatique.

Depuis 2009, elle participe aux commissions des Droits de l’Homme et de l’action humanitaire.

Nos membres :

Elle regroupe plus de 50 000 membres dans 18 pays : Australie, Belgique, Canada, République Tchèque, Danemark, Finlande, France, Irlande, Kenya, Mongolie, Norvège, Pologne, Russie, Sénégal, Slovaquie, Suède, Ukraine, Hongrie et Indonésie.

Nos objectifs :

  • être une force de proposition pour les Nations Unies et la communauté internationale sur des sujets d’actualité et de société ;
  • créer des associations dans les pays ayant d’anciens Casques Bleus ;
  • mener des actions sociales et humanitaires ;
  • aider à la résolution des conflits.