Journée internationale des abeilles

Trop peu d’entre nous ignorent l’importante fonction des abeilles dans notre quotidien. Tous et chacun dépendent d’elles, mais beaucoup ont rient hier lorsqu’ils ont vu passer dans leur ‘‘Facebook Feed’’ que ce dimanche était la Journée mondiale de l’abeille, d’ailleurs la première.  Aujourd’hui, l’Association internationale des soldats de la paix (AISP) célèbre non seulement le délicieux miel qu’elles nous apportent, mais également leur rôle primordial dans la sauvegarde de l’environnement.

Une journée pour les abeilles

Par l’adoption de la résolution 72/211, l’objectif de l’Assemblée générale des Nations Unies pour la Journée mondiale des abeilles est de sensibiliser tous les citoyens du monde sur trois points : leur rôle, les menaces auxquelles elles font face et leur apport indispensable au développement durable. C’est afin de commémorer l’anniversaire de l’apiculteur Anton Janša que le 20 mai fut choisi.

Issu d’une famille d’apiculteurs en Slovénie, Anton Janša innova les techniques d’apiculture moderne dans son pays d’origine durant le XVIIIe siècle.

« La Journée mondiale des abeilles est l’occasion de reconnaître le rôle de l’apiculture, des abeilles et d’autres polinisateurs dans l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la nutrition et de la lutte contre la faim, tout en fournissant des systèmes écosystémiques essentiels pour l’agriculture »

Directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture,
Jozé Graziano da Silva

 

La pollinisation, qu’est-ce que c’est ?

Les abeilles ont une fonction majeure dans la conservation des écosystèmes : la pollinisation. En quoi cela consiste-t-il? Il s’agit du processus par lequel les abeilles fécondent les fleurs de sorte à produire des fruits puis des graines. Attirées par le nectar sucré des fleurs dont elles se nourrissent, les abeilles déplacent le pollen, le germe masculin des fleurs, vers le pistil d’une autre fleur, leur germe féminin, en butinant. La reproduction des fleurs nécessite absolument les pollinisateurs. Les abeilles ne sont pas les seules pollinisatrices. Il y a également les papillons, les chauves-souris et les colibris. Comme les abeilles, leurs espèces sont en danger du fait de l’activité humaine. Alors qu’elles forment presque le trois quart du règne végétal, les plantes à fleurs ne peuvent se reproduire seulement à partir du vent car celui-ci n’est pas en mesure à lui tout seul d’assurer le déplacement du pollen.

 

Puisque la pollinisation est indispensable pour la génération de plantes, les abeilles jouent un rôle majeur dans la sécurité alimentaire ainsi que dans la préservation de la biodiversité. Les abeilles ont un rôle précieux pour la stabilité de l’environnement, ce qu’a reconnu l’Assemblée générale des Nations Unies dans la résolution 72/211. Effectivement, celle-ci est « consciente […] de la contribution que les services écosystémiques fournis par les abeilles et les autres pollinisateurs apportent à la santé des écosystèmes, en préservant la biodiversité, les espèces et la diversité génétique ».

[suite]
* lire l’article complet au format pdf

Ecrit par Rahija Muslemani

Partagez cet article ici :