Arc de triomphe le 8 mai 2018

Journée du souvenir et de la réconciliation en l’honneur des morts pour la Seconde guerre mondiale

 

« La mémoire n’a pas de date d’expiration » Noach Flug, survivant d’Auschwitz

Cette semaine, l’Association internationale des soldats de la paix (AISP) rend hommage à toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale en raison de la journée du souvenir et de la réconciliation en l’honneur des morts pour la Seconde guerre mondiale mise en oeuvre par l’Organisation des Nations-Unies par la résolution 59/26, adoptée le 22 novembre 2004.
La Seconde Guerre mondiale a été une des raisons à l’origine de la création de l’Organisation dont le but est de préserver les générations futures du fléau de la guerre. En effet, cette guerre a été l’un des conflits les plus meurtriers de l’histoire et a conduit les dirigeants des principales puissances mondiales à condamner fermement l’infliction de telles souffrances. L’objectif premier des Nations-Unies est donc le maintien de la paix et de la sécurité en invitant les Etats membres à faire tout leur possible pour régler leurs différends par des moyens pacifiques afin d’assurer l’unité et l’harmonie entre les nations. De plus, l’Organisation promeut la réconciliation, la coopération internationale et régionale, le respect des valeurs démocratiques et les droits de l’homme ainsi que le respect des libertés fondamentales.

Le 22 novembre 2004, les Etats membres et les organismes des Nations-Unies tout comme les organisations non gouvernementales ont été invités à rendre hommage aux innombrables victimes et nombreux combattants de cette guerre. Les diverses commémorations qui ont eu lieu depuis cette date sont vues comme un engagement vers l’avenir en s’appuyant sur le respect des principes contenus dans la Charte des Nations-Unies dans les relations internationales.

En France, depuis le 8 mai 1945, cette journée donne lieu à des cérémonies commémoratives sur l’ensemble du territoire français. Le Général de Gaulle a été le premier à se recueillir sur la tombe du soldat inconnu à l’Arc de triomphe. A cet effet, le président de l’AISP, Monsieur Laurent ATTAR-BAYROU fut présent le 8 mai sous l’Arc de triomphe représentant l’association.
Cette année encore, de nombreuses commémorations ont eu lieu dans le monde entier, une cérémonie s’est déroulée à partir de 10h00 au Parc de la Tête d’Or à Lyon. Il y a tout d’abord eu une cérémonie militaire avec remise de décorations puis un dépôt de gerbes.

Le partage de la sécurité internationale, en encourageant la stabilité et en renforçant la confiance et la compréhension mutuelle entre les nations apparaît aujourd’hui nécessaire pour assurer une paix durable. Les Nations-Unies représentent l’organisation internationale principale dans la lutte contre le totalitarisme, le racisme, l’antisémitisme, la haine, l’intolérance, les violations des droits de l’homme, la discrimination et la xénophobie.

Monsieur Laurent Attar Bayrou, président de l’AISP, avec le président de la république Emmanuel Macron sous l’Arc de triomphe le 8 mai 2018.

En cette journée, l’AISP honore, avec le reste de la communauté internationale, la mémoire des victimes et les combattants de la Seconde Guerre mondiale.

 

 

 

 

Ecrit par Lisa Allemand

Partagez cet article ici :