Depuis 1993, le 2 mai est considéré comme la Journée Internationale de la Liberté de la Presse. Cette journée est l’occasion de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, de défendre l’indépendance des médias, et de rendre hommage aux journalistes ayant perdu la vie dans l’exercice de leur fonction.

La Journée Internationale de la liberté de la presse a été instaurée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en décembre 1993. Elle fut créée à la suite du séminaire de l’UNESCO à Windhoek en Namibie, pour le développement d’une presse africaine indépendante et pluraliste. Pourtant, dès 1948, on parle de liberté de la presse dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui précise que « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » (article 19)

 Cette journée a toute son importance : elle permet d’informer les citoyens sur les atteintes à la liberté de la presse. En France et dans d’autres pays démocratiques, nous avons la chance d’avoir une presse libre, mais ce n’est pas le cas de tous les pays : certaines publications, informations sont censurées ou encore interdites.

Dans un second temps elle rappelle que de nombreux journalistes, reporters, et rédacteurs en chefs sont menacés,  attaqués, voire même détenus  pour véhiculer des informations. Selon Reporter Sans Frontières en 2017, 65 journalistes ont été tués, 326 journalistes sont en prison, et 54 sont les otages de groupes armés.

Et même si 2017 est considérée comme une des années les moins meurtrières, ces chiffres restent bien trop importants.

Ainsi, la journée du 2 mai vient nous rappeler l’importance de la presse et de l’accès à cette dernière qui est encore inégal. De même, elle permet de mettre en valeur le courage de ces personnes qui s’engagent, au péril de leur vie, pour nous transmettre l’actualité.

« Soutenons la liberté de la presse, c’est la base de toutes les autres libertés, c’est par là qu’on s’éclaire mutuellement. » Voltaire

 

Ecrit par Clara Dehaies

Partagez cet article ici :